Argentine
Créez votre voyage
    Une Argentine aux racines encrées en Europe.
    Une Argentine aux racines encrées en Europe.

    Une Argentine presque européenne

    On pourrait penser que les gouvernements ont tenté de faire de l’Argentine un pays semblable aux États-Unis ou aux nations européennes (les rues de Buenos Aires, très semblables aux artères parisiennes ; la valeur du peso alignée sur celle du dollar…).

    Les Argentins se sentent très différents des autres pays d’Amérique du Sud. Ils se vantent d’être du « pays le plus européen du continent ». Selon une blague populaire, le périphérique de la capitale représente la frontière géographique entre Buenos Aires et l’Amérique du Sud. La chanson traditionnelle Pilchas Gauchas d’Orlando Vera Cruz propose un reflet fidèle de cet état d’esprit :

     

    « Que l’on apprenne la musique d’un pays lointain,

    Ce n’est sûrement pas un pêché, si l’on connaît celle d’ici.

    Mais si tu chantonnes la musique d’un autre endroit

    Sans connaître un style, une baguela, un valseao, (ndt : danses traditionnelles)

    Enfant de notre culture, tu es un étranger chez toi.

    […]

    Ces personnes cultivées dans les capitales, qui tournent le dos au pays,

    Copiant jusqu’à la façon de marcher et de s’habiller

    De ces pays lointains, qui nous envahissent.

    […]

    Et rendons-nous compte qu’il y en a beaucoup, bien que nés ici,

    Qui sont étrangers sur ces terres, étrangers chez moi. »

    Pour plus de folklore

     Vous trouverez des informations sur la musique traditionnelle sur les sites www.musiqueargentine.com et www.musicargentina.com. Nous vous invitons à écouter le plus possible de folklore, plus représentatif que le tango. 
    On citera El Chaqueño Palavecino, Los Nocheros ou la célebre Mercedes Sosa. La jeune chanteuse Soledad a modernisé les grands classiques. Elle est excellente et a réussi à toucher les plus jeunes.
    Quelques titres sont particulièrement intéressants :

    Todo cambia de Mercedes Sosa

    Camino del Indio de Atahualpa Yupanqui

    Trasnochados Espineles de Soledad

    Que nadie sepa mi sufrir, que vous reconnaîtrez. Eh oui ! C’est une chanson argentine à l’origine.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage
    Voyage en direct

    Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

    Exemples de voyages à personnaliser