Argentine
Créez votre voyage

L'enlèvement des opposants

En 1976, un régime militaire extrémiste s'installe au pouvoir. Des milliers d’opposants au régime : intellectuels, militants politiques, etc. ont été enlevés et torturés. S'ensuivit l’enlèvement de leurs enfants en bas âge. Ces enfants ont été placés dans les familles des militaires, pour y recevoir une éducation plus “conforme”.

    Les mères de la Plaza del Mayo, un combat incessant.
    Les mères de la Plaza del Mayo, un combat incessant.

    Des associations de mères et de grands-mères

    À la fin des années 70, un petit groupe non-violent de parents se réunit tous les jeudis sur la Plaza de Mayo (face au palais du gouvernement) pour obtenir des réponses. Les associations Madres (les mères) et Abuelas (les grand-mères) de la Plaza de Mayo se sont formées presque simultanément. Pendant la dictature, la tâche la plus ardue était la recherche d’informations sur l’identité et le nombre des disparus.

    Avec le retour de la démocratie, mères et grand-mères tentent de retrouver les disparus. Les grand-mères ont créé une base de données de l’ADN des parents à la recherche de leurs enfants, pour la recouper avec les enfants probablement “replacés”. Une campagne célèbre invitait les enfants à procéder à des examens sanguins s’ils doutaient que les personnes les ayant élevés soient leurs parents biologiques.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage
      Grâce aux actions de ces femmes plus de 100 enfants ont déjà été retrouvé
      Grâce aux actions de ces femmes plus de 100 enfants ont déjà été retrouvé

      Les droits de l'homme en progrès

      En novembre 2011, c'est ainsi plus de 100 personnes, sur les 500 bébés présumés disparus, qui ont retrouvé leur véritable identité. Les mères de la Plaza de Mayo affirment que les parents biologiques étaient “disparus” et non pas “décédés”. Une nuance de taille qui soulignait que les coupables des disparitions devaient être jugés et qu’aucune de ces affaires ne devait être classée sans suite. Grâce à leur travail, de gros progrès ont été faits dans le domaine des droits de l’homme en Argentine.

      Quand disparition rime avec corruption

      Aujourd’hui, les madres se définissent comme un organisme politique au-dessus des partis, visant à promouvoir les droits de l’homme dans le monde et à se faire le porte-voix des luttes sociales en Argentine. Début 2011, un scandale de corruption et d’abus de biens sociaux éclata, impliquant l’un des ayants droit de l’association et sa présidente. Cela a considérablement entaché l’image de ces femmes courageuses.

      Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
      Créez votre voyage
      Voyage en direct

      Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

      Evaneos : Voyages sur mesure
      Agence locale de Aissé Sofia en Argentine
      Demandez un devis
      Evaneos : Voyages sur mesure
      Agence locale de Marie en Argentine
      Demandez un devis
      Evaneos : Voyages sur mesure
      Agence locale de Lauriane en Argentine
      Demandez un devis

      L'avis des voyageurs

      nadine, voyage en Argentine

      Mai 2017

      Un voyage riche en découverte (paysage) mais pas aussi culturelle qu'au Pérou ou en Bolivie, mais qui complète bien nous découverte de du Nord de ...

      Lire la suite

      patricia, voyage en Argentine

      Avril 2018

      notre circuit, tel que nous l'avions programmé avec Anne s'est avéré optimiser nos attentes tout en minimisant les temps de transport importants c...

      Lire la suite

      gaston, voyage en Argentine

      Mars 2018

      Le programme s'est avéré parfaitement adapté à nos souhaits, nous permettant de profiter des paysages magnifiques de la patagonie, que ce soit dan...

      Lire la suite

      Exemples de voyages à personnaliser