Argentine
Créez votre voyage
    Le fileteado, un art décoratif que vous pourrez découvrir dans le sud de Buenos Aires
    Le fileteado, un art décoratif que vous pourrez découvrir dans le sud de Buenos Aires

    Activités payantes

    La Boca, ville aux multiples facettes

    À partir de 440 AR$ la visite privée

    La Boca figure sur toutes les cartes postales. Mais beaucoup de visiteurs se contentent d'aller voir la rue avec les maisons en couleurs. Ils en oublient de visiter ce quartier riche en histoire sociale. Ce n’est pas simple de pouvoir le comprendre seul.

    ANDA Turismo Responsable organise, en plus de voyages dans toute l’Argentine, des visites de La Boca au-delà du Caminito. Une bonne idée pour mieux connaître ce quartier symbolique de Buenos Aires. Avec un guide, découvrez des associations locales, des projets artistiques et sociaux. Sans oublier les coopératives. Beaucoup visent à réintégrer les enfants des rues dans la société. N’hésitez pas à écrire à Elvira, la créatrice de ce beau projet.

    www.andatravel.com.ar.

     

    Coopérative Eloisa Cartonera

    Eloisa Cartonera est une coopérative du quartier de La Boca. Vous y dénicherez la plus belle littérature sud-américaine (romans, poésies et contes pour enfants, en espagnol). Elle a vu le jour en 2003, peu de temps après la grande crise économique. Sa spécificité : produire artisanalement les livres et leur couverture. Elle achète du carton aux cartoneros à un meilleur prix que les entreprises de recyclage de papier. Cet excellent projet permet à certains auteurs de diffuser leurs œuvres. Les cartoneros vendent avantageusement et les membres de la coopérative de ce quartier oublié trouvent un travail motivant et apprennent un métier. Une économie alternative bien pensée. Passez les voir, ils vous raconteront leur belle histoire, forgée à coups de réunions de quartier par des personnes révoltées, laissées à la rue par la crise. Et pourquoi ne pas en profiter pour acheter un livre ? Une belle idée cadeau.

    Aristobulo del valle 666. Tél. 15 5502 1590. www.eloisacartonera.com.ar.

     

    Apprendre l’art du fileteado en groupe

    150 AR$ /pers.

    Inventé par les immigrants italiens, le fileteado est un art décoratif. Il a révolutionné Buenos Aires au début du xxe siècle. Ces lignes colorées décoraient à l’origine les véhicules. Elles sont rapidement devenues complémentaires des paroles de tango. Aujourd’hui encore, beaucoup de bus sont décorés grâce à cette technique. Tout comme les murs des hauts lieux du tango.

    www.054online.com est une revue en ligne et sur papier. Créée par un groupe de jeunes désireux de partager “leur” Buenos Aires. Ils organisent tous les mercredis après-midi une visite guidée en groupe (en anglais et en espagnol) dans les rues de la ville et les quartiers du tango comme l’Abasto. Vous serez alors immergés dans cet art très représentatif. Un “fileteador”, un artiste professionnel, vous initiera à cette technique. A vos pinceaux ! (Réserver à l'avance).

     

    Louer un vélo orange !

    Le presque-vélib' argentin

    15 AR$ /heure /vélo

    Pourquoi orange ? Aucune idée ! Mais les Bicicletas Naranjas ont du succès et représentent un bon moyen de se balader en ville. Vous les trouverez au coin de la rue Giuffra 308 (San Telmo) et Nicaragua 4825 (Palermo). Vous pouvez les louer à l’heure pour une promenade dans le quartier. Attention cependant, soyez très prudent sur la route car les droits du cycliste n’existent pas du tout (ceux du piéton non plus d’ailleurs…). Pour une belle balade, partez en direction de Puerto Madero et continuez vers la réserve écologique où vous serez plus tranquille.

    www.labicicletanaranja.com.ar.

    Les activités gratuites

    Visites organisées par la mairie

    La ville propose ponctuellement des visites thématiques gratuites. Profitez-en. À cette occasion s‘ouvrent les portes de bâtiments habituellement fermés au public. D’avril à octobre, des visites théâtralisées sont organisées dans certains quartiers. Partez à la rencontre des immigrés de La Boca, des écrivains de l’Avenida de Mayo, découvrez la tragique histoire des amoureux de Barracas (uniquement en espagnol). Ces visites sont le plus souvent suivies par les Porteños intéressés par la culture de leur ville.

    Voir la programmation sur le site www.bue.gob.ar, dans la section Recorridos / Visita guiada.

     

    Barracas : visite à pied d’un quartier authentique, historique et non touristique

    San TelmoPalermo, et Recoleta se sont vraiment ouverts au tourisme. Ils sont bien sûr très intéressants à visiter, mais ils ne couvrent qu’une toute petite partie de la ville. Ailleurs, un Buenos Aires authentique reste à découvrir. Nous vous proposons de partir en bus, en taxi ou à pied pour l’explorer le temps d’une journée. Quelques centaines de mètres suffisent pour changer de décor.  Ainsi, si vous allez au marché aux antiquités le dimanche à San Telmo, prenez le temps de vous éloigner un peu de l’autre côté de l’autoroute. Vous y verrez l’autre facette de San Telmo et le début du quartier de Barracas. Et loin des hordes de touristes. Barracas, en espagnol, signifie “baraques”, cabanes ou stands de foire. Le quartier a pris son nom à la fin du XVIIIe siècle. Le terme désignait des entrepôts de fortune construits à l’époque pour garder les produits (le cuir, entre autres). De nombreuses usines s'y sont implantées. Beaucoup de quartiers résidentiels de travailleurs se sont construits autour. Le mini-parcours proposé ci-dessous vous fera découvrir les bâtiments-clefs de ce quartier. Ouvrez les yeux et les oreilles et laissez-vous porter par la vie quotidienne des Porteños. Vous aurez peut-être l'opportunité de pousser une voiture en panne, d'acheter des gâteaux pour financer la paroisse de Santa Lucia, de danser dans le parc Colombia sur la musique d’un parti politique en campagne ou de sentir l’odeur du barbecue provenant des jardins alentours, théâtres des réunions de famille dominicales.

    À prendre en compte : lors de ce parcours, vous passerez par des quartiers populaires peu touristiques. Ayez une attitude responsable et discrète. Ne mettez pas en évidence vos objets de valeur, afin d’éviter d’éventuels désagréments. Nous vous recommandons de faire cette visite de jour.

     

    Parc Lezama

    Ambiance très familiale, surtout en été ou les jours de beau temps. Les enfants jouent (il n’est pas rare d'assister à des spectacles de marionnettes) pendant que les grands-parents préparent le maté. On y trouve aussi un marché bric-à-brac où tout est proposé (sauf ce que l’on cherche…).

     

    Usine Canale (av. Martín García)

    Canale était le fleuron de l’industrie des gâteaux secs. Cette magnifique usine embaumait le quartier d’une douce odeur. Elle a fonctionné pendant une grande partie du XXe siècle puis a été rachetée au début du XXIe par un groupe international.

     

    Avenue Martín García

    Redescendez l’avenue Martín García pour entrer au cœur du quartier. Observer les scènes de vie quotidienne. Faites une courte halte au numéro 584, devant la plaque commémorative de Guillermo Brown, ce marin d’origine irlandaise père de la marine argentine.

     

    Rue Montes de Oca

    Au tout début du XXe siècle, les maisons des familles les plus aisées (Balcarce, Dias Velez) s'érigeaient sur cette rue. Aujourd'hui, le quartier riche s'est déplacé à la Recoleta, mais les rues de Barracas gardent encore les noms de ces grandes familles.

     

    Paroisse de Sainte Lucie (av. Montes de Oca 550)

    Sainte Lucie est la sainte patronne du quartier. La chapelle qui lui est dédiée a été construite en 1783. Les deux bâtiments qui l’enserrent sont un parfait exemple de la triste histoire de l’architecture de Buenos Aires : des immeubles ont remplacés la plupart des maisons basses de caractère. Prise entre deux tours, la petite chapelle est la seule à avoir été préservée.

     

    Place Colombia (av. Montes de Oca, Isabel la Católica, entre Brandsen et Pinzón)

    Les sculptures de cette place rappellent l’importance historique de ce lieu : c'est là que se dressait l'ancienne maison de Martín de Alzaga, héros de la défense du pays face aux invasions anglaises.

     

    Église de Santa Felicitas (Isabel la Católica, entre Brandsen et Pinzón)

    Le destin de Felicitas est une histoire tragique. Jeune veuve, Felicitas Guerrero était considérée comme la plus belle femme de Buenos Aires. Elle a été assassinée en 1872 par un prétendant qu’elle méprisait, le dandy Enrique Ocampo. En mémoire de leur fille, les parents de Felicitas font fait construire ce temple en 1875. C’est la seule église de Buenos Aires à avoir des statues séculaires.

     

    Synagogue Or Torah (Brandsen 1444)

    Ce magnifique bâtiment de style oriental de l’architecte Valentini contraste totalement avec le reste du quartier.

     

    Usines Alpargatas (av. Regimiento de Patricios 1142)

    Alpargatas...Kézako ? Ce sont les espadrilles caractéristiques des gauchos. Elles tirent leur nom de l’entreprise textile qui les produit, la plus importante d'Argentine. Les différents bâtiments de l’usine datent de 1883. En semaine, vous pourrez acheter une paire d’Alpargatas directement sortie de l’usine (entrée outlets).

     

    Usine de chocolat El Águila-Saint (Herrera entre Brandsen et Suárez)

    Águila est la marque de chocolat argentin par excellence (disponible dans les kiosques, à tous les coins de rues). Vous reconnaîtrez le bâtiment à l’aigle emblématique qui le couronne.

     

    Rue Lanín

    Terminez ce circuit dans la ruelle la plus bizarre de la ville : la rue Lanín. Buenos Aires est une ville où l’art est omniprésent. Il prend toutes les formes et peut apparaître dans les endroits les plus inattendus. Cette ruelle en est un parfait exemple. C’est ici que vit l’artiste Marino Santa María. En 2001, il décida de peindre la façade de sa maison pour en faire une œuvre d’art abstraite. Content du résultat, il convainquit ses deux voisins de lui laisser peindre leurs murs. Puis ce fut le tour des voisins d’à côté et il finit par repeindre, avec ses élèves, 40 des 43 maisons de cette rue. Et comme ce n’était pas assez, en 2005, il commença à recouvrir les peintures de mosaïque !

    Pour retourner au centre-ville, vous pouvez prendre les bus 100, 59 ou 67 ou en profiter pour aller vers La Boca. Attention, nous déconseillons de rentrer à pied en traversant le quartier de Constitución (prendre plutôt le chemin inverse vers le parc Lezama). Pour aller plus loin et connaître encore mieux ce quartier, consultez le site www.redbocabarracas.org.ar et faites la visite détaillée précédemment de La Boca avec l’agence ANDA.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Shopping bon pour la planète

    Le commerce équitable arrive timidement dans les rues de Buenos Aires. Ce sont souvent des associations qui travaillent avec les communautés de l’intérieur du pays pour la production et l’exportation d’artisanat ou de textile et qui ont ouvert des locaux à Buenos aires (vous aurez donc sûrement la possibilité de trouver les mêmes articles à l’intérieur du pays).

     

    Arte y Esperanza

    Vous y trouverez votre bonheur si vous cherchez de beaux articles de décoration et des accessoires issus de l’artisanat (à base de graines, laine et métaux). L’association Arte y Esperanza achète directement aux producteurs. Elle a beaucoup travaillé sur la formation des communautés pour la création d’articles design d'une réelle valeur ajoutée.

    Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 18h. Balcarce 234 (San Telmo) - Suipacha 892 (Retiro).

    www.arteyesperanza.com.ar.

     

    Cubreme

    Ces vêtements faits main sont de véritables pièces de collectionLa créatrice, Maria Alejandra, réalise des tenues de style contemporain à partir de fibres organiques et de couleurs entièrement naturelles (prix élevés, mais à la hauteur de la qualité). Elle assure aussi l’intégrité et la qualité des conditions de travail tout au long de la chaîne de production, dès l’achat direct et à un prix juste des matières premières (les fibres et la laine de guanaco sont par exemple achetées aux communautés du Nord-Ouest).

    Defensa 677 (San Telmo - La Guanaca Azul), Suipacha 1025 (Retiro - Autoria), Godoy Cruz 1720 (Palermo – showroom). www.cubreme.com.

    Voyage en direct

    Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

    Evaneos : Voyages sur mesure
    Agence locale de Lauriane en Argentine
    Spécialiste des circuits hors des sentiers battus en Argentine
    Demandez un devis

    L'avis des voyageurs

    arbre 59, voyage en Argentine

    Mars 2017

    Découverte de Salta et route vers Purmamarca Tilcara rencontre avec des enfants en habit de carnaval; Humahuaca piste pour découvrir le massif de Q...

    Lire la suite

    Jacqueline, voyage en Argentine

    Décembre 2017

    Un voyage sans surprise, tout a fonctionné comme prévu. Le rythme moyen que nous avons établi nous a permis de goûter pleinement nos choix. Le fai...

    Lire la suite

    Catjac, voyage en Argentine

    Novembre 2017

    Nous avons apprécié notre visite guidée privée de la ville de Buenos Aires, une ville intéressante.....à découvrir. Nous garderons un très bon...

    Lire la suite

    Exemples de voyages à personnaliser en Argentine


    La grande boucle des incontournables

    Incontournables

    Forêt Subtropicale et montagnes andines

    Hors des sentiers battus

    Croisière de luxe à Santa Cruz.

    Charme et luxe

    Le Nord en bus avec Salta et Iguazu

    Incontournables